Les champions du monde (partie 6), Mikhaïl Botvinnik

9,00 

Une position issue de la partie Tolush-Botvinnik, dans la variante Winawer de la française dont Botvinnik était un spécialiste.

Mikhaïl Botvinnik est considéré comme le pionnier des échecs soviétiques. Premier joueur de l’URSS à devenir champion du monde, il dirigera après sa carrière une école dont sont issus les futurs champions Karpov, Kasparov et Kramnik.

En 1948, deux ans après la mort d’Alekhine, il gagne le mini-tournoi à 5 joueurs  et en quatre parties contre chaque opposant. Ses adversaires étaient Samuel Reshevsky, Max Euwe, Paul Keres,  et Vassily Smyslov.

En 1951, il dut batailler pour défendre son titre contre David Bronstein. Il arracha le match nul (12-12) et resta champion du monde.

L’histoire se répéta en 1954, contre Vassily Smyslov, avec un nouveau match nul, il garda son titre.

Mais en 1958, cette fois il le perdit contre le même adversaire (9,5-12,5).

Néanmoins, grâce à la règle du match revanche, il eut le droit de rejouer contre Smyslov, et en 1958, il redevint champion du monde (12,5-10,5).

En 1960, il perdit de nouveau son titre, cette fois contre Mikhaïl Tal (8,5-12,5), mais le regagna un an plus tard grâce de nouveau au système du match revanche (13-8).

En 1963, il perdit définitivement son titre contre Tigran Petrossian (9,5-12,5), la FIDE ayant supprimé le match revanche, il ne rejouera plus de matchs de championnat du monde.

Kasparov disait de lui:  Il porta souvent son choix sur des débuts condamnés par la théorie, se basant sur une analyse approfondie et une compréhension exacte des positions engendrées. Un nombre important de ses nombreuses victoires est dû à l’emploi de ces systèmes “défavorables”.

Son jeu positionnel était redoutable mais il était fragile lorsque la partie était compliquée et qu’il ne pouvait analyser toutes les conséquences, ce qui explique ses difficultés face à Mikhaïl Tal et David Bronstein. Toutefois, il a réussi quelques chefs-d’œuvre d’attaque, qui lui ont valu plusieurs prix de beauté.

Mikhail Botvinnik était un adepte de la défense française.

Masterclass à suivre en direct , le mardi 23 mars 2021 à 20h.

Niveau requis:

Pas de niveau requis dans cette master-classe, tout le monde pourra comprendre à son rythme.

Contenu:

Le cours comporte des explications sur la façon d’appréhender ce style de positions et des exemples de parties.

Un fichier de parties et d’exercices est fourni en téléchargement.

 

A propos de l’auteur

Manuel Apicella est grand-maître international depuis 1995. Champion de France en 1992. Professeur d’échecs depuis 1988. Capitaine et entraîneur de l’équipe de France féminine championne d’Europe en 2001.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les champions du monde (partie 6), Mikhaïl Botvinnik”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page