Promo !

Pack de 8 masterclass sur la stratégie (partie 3)

72,00  54,00 

Tout ce qu’il faut savoir pour bien analyser et comprendre une position (suite).

Ce pack comprend: l’entrainement quotidien aux échecs, le jeu positionnel, l’avantage d’espace, les cases fortes, l’avant-poste, le duo de pions, la case « Kasparov », l’attaque de minorité

Catégories : ,

Première partie: L’entrainement quotidien aux échecs

Le travail quotidien aux échecs, nécessite de regarder, analyser et calculer sur des positions données.

A l’aide du livre « the best move », nous allons travailler pendant deux heures afin de comprendre  la méthode à suivre pour s’exercer aux échecs.

Des positions tirées de parties, avec des questions et éventuellement un temps limité.

Le travail se fera sur le milieu de parties car celui-ci est la phase de jeu la plus complexe.

Deuxième partie: Le jeu positionnel

Ce qu’on appelle le jeu « positionnel » aux échecs, est un ensemble de choses.

A la différence du jeu tactique, celui-ci se fera exclusivement sur la position, sur la structure de pions, les manœuvres de pièces, les échanges, les mesures préventives…etc

La recherche de cases fortes, l’ouverture des lignes, toutes ces possibilités qui apparaissent pendant la partie.

Dans cette masterclass, nous allons faire le tour de toutes les difficultés positionnelles auxquelles nous serons confrontées et essayer de comprendre comment prendre la bonne décision au bon moment.

Troisième partie: L’avantage d’espace

L’avantage d’espace est défini par le nombre de cases contrôlées par les pions dans le camps adverse.

Celui-ci permet aux pièces de se mouvoir sans difficulté et d’atteindre facilement l’objectif escompté.

L’adversaire quant à lui se retrouvera engoncé, et aura toutes les difficultés du monde pour manœuvrer ses pièces.

Il recherchera avant tout, les échanges de pièces.

Nous allons étudier dans cette masterclass, le moyen d’utiliser cette avantage de façon à concrétiser notre domination d’espace en suivant les principes adaptés.

Quatrième partie: Les cases fortes

La définition d’une case forte est une case qui ne peut être contrôlée par un pion adverse.

Celle-ci sera d’autant plus intéressante, si elle est elle-même contrôlée par un de nos pions.

Si elle est située sur une cases centrale ou proche du centre.

Une case forte devra toujours être utilisée pour y introduire une pièce, de préférence le cavalier qui a besoin de cases stables.

Nous distinguerons la case forte de la case d’avant-poste ou de la case « Kasparov ».

Dans cette masterclass, nous allons repérer, identifier, utiliser ces cases fortes et comprendre quelles pièces devront y accéder afin d’obtenir un avantage concret.

Cinquième partie: L’avant-poste

L’avant-poste, dans une partie d’échecs est une case particulière et souvent floue pour un grand nombre de joueurs.

Pourtant nous pouvons lui donner une définition très simple:

  1. Il se situe toujours sur une des quatre cases centrales
  2. Il se trouve forcément dans le camp de l’adversaire (à l’inverse c’est l’adversaire qui le détient)
  3. Il est toujours sur une colonne semi-ouverte (pas de pion de notre couleur sur sa colonne)
  4. Un de nos pions contrôle la case d’avant-poste (nécessaire si l’adversaire le contrôle avec une pièce mineure)

La caractéristique de cette case, qui n’est pas une case forte (voir la masterclass sur les cases fortes), est qu’elle sera exclusivement occupée par un cavalier.

Ce dernier occupera une position avancée et centrale dans le camp de l’adversaire qui le gênera forcément.

Après cela, trois choix sont sont possibles:

  1. Le cavalier reste en place et exerce une pression constante
  2. Le cavalier est chassé par le pion, il se retire ou s’échange, par la suite on mènera une attaque sur le pion qui se trouvait devant la case d’avant-poste (d’où la colonne semi-ouverte nous permettant d’attaquer le pion avec les tours.)
  3. Le cavalier est échangé, on reprend avec le pion, ce dernier contrôlera deux cases très importantes gênant le développement ou chassant les pièces qui s’y trouvent. La colonne où se trouvait le pion s’ouvre. Sur cette colonne que nous emprunteront avec nos tours, pourra se trouver un pion arriéré  (plan d’attaque). Si la colonne est vide, les tours tenteront de pénétrer le camp adverse. A noter qu’une case forte peut être créée, protégée par notre pion.

Cet avant-poste est extrêmement commun. Si vous arrivez à maîtriser son utilité, cela vous permettra d’obtenir d’excellentes positions dans le milieu de jeu.

Dans cette masterclass, nous allons repérer, identifier, utiliser cet avant-poste et nous aider à concrétiser l’avantage qu’il donne dans le milieu de partie.

Sixième partie: Le duo de pions

On appelle duo de pions, deux pions de la même couleur qui se trouvent côte à côte.

Ils ont une grande efficacité puisqu’ils couvrent mutuellement leur case située juste devant eux, ce qui leur permet d’avancer plus facilement.

Celui-ci est d’autant plus fort quand il s’agit d’un duo « de pointe », c’est à dire du duo le plus avancé de la position.

Afin de créer ce duo, il faut avant tout identifier le pion « de pointe ».

La création de ce duo permettra une plus grande activité des pièces et la création d’un levier.

Rappelons la définition du « levier »: situation dans laquelle deux pions ennemis sont prêts à se prendre mutuellement.

Le but du duo de pointe:

  • avancer pour couvrir plus d’espace et créer un duo encore plus efficace
  • créer un levier afin d’ouvrir une ligne et affaiblir la position adverse
  • en finale, avancer pour créer ou soutenir un pion passé

En conclusion, le but du duo de pions « de pointe » sera toujours d’avancer, mais pour cela il faudra le soutenir avec les pièces qui se trouveront derrière.

La formation de ce duo sera toujours prioritaire, 90% des plans de milieu de parties seront basés dessus.

Septième partie: La case « Kasparov »

On appelle case « Kasparov », la case située dans le grand centre, à un pas de cavalier du pion du roque adverse situé sur la colonne du cavalier. C’est en général la case « f5 » pour les blancs quand les noirs ont effectué le petit-roque. Ce sera la case « c5 » contre le grand-roque.  Pour les noirs ce seront respectivement les cases « f4 » et « c4 ».

Le champion du monde Gary Kasparov disait qu’un cavalier sur cette case permettait virtuellement le gain d’un pion.

A l’instar de l’avant-poste, cette case sera exclusivement utilisée par un cavalier. Celui-ci exercera une pression très dangereuse sur le pion devant le roi adverse permettant une attaque rapide avec principalement l’aide de la dame.

Si le cavalier est échangé, il faudra éviter de reprendre avec un pion afin de ne pas perdre le contrôle de cette case et de se créer des pions doublés.

Le gain de la paire de fous est un objectif potentiel à atteindre bien que l’objectif principal sera d’attaquer le roque adverse.

Dans cette masterclass, nous allons apprendre à repérer et utiliser cette cas stratégiquement très importante.

Huitième partie: L’attaque de minorité

On appelle « attaque de minorité », la stratégie qui nous amène à pousser un levier sur une aile dans laquelle nous avons une minorité de pions.

Celui-ci nous permettra de créer une faiblesse de pion chez l’adversaire sur une colonne semi-ouverte.

Celui-ci subira une pression constante et la case forte devant lui sera facilement accessible pour nos pièces.

L’attaque de minorité la plus courante apparaît dans le gambit dame orthodoxe.

Niveau requis:

Pas de niveau minimum requis pour cette master-classe.

Contenu:

Le cours comporte des explications sur la façon d’appréhender ce style de positions et des exemples de parties.

Un fichier de parties et d’exercices est fourni en téléchargement.

 

A propos de l’auteur

Manuel Apicella est grand-maître international depuis 1995. Champion de France en 1992. Professeur d’échecs depuis 1988. Capitaine et entraîneur de l’équipe de France féminine championne d’Europe en 2001.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Pack de 8 masterclass sur la stratégie (partie 3)”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page