, ,

La défense est-indienne (partie 3): la variante 7…Ca6

10,00 

Le coup 7…Ca6 évite les grandes variantes théoriques issues de 7…Cc6. Il permet de conserver la diagonale du fou de cases blanches ouverte tout en visant la case “c5” quand le pion blanc en d4 aura disparu.

Le coup 7…Ca6 dans la grande variante de l’est-indienne est le coup le moins joué.

On lui préfère 7…Cc6 forçant la poussée du pion en d5, voire l’ancien coup 7…Cbd7 et même 7…exd4.

Pourtant ce coup est très intéressant et permet aux noirs d’obtenir des positions stratégiquement assez fortes.

Il est moins connu, ce qui est un avantage dans l’ouverture afin de poser immédiatement des problèmes à l’adversaire.

C’est une variante que j’ai souvent jouée en parties, j’en ai une assez grande expérience.

Masterclass à suivre en direct le vendredi 9 juin 2023 à 14h (heure de Paris), en différé dès le lendemain.

Niveau requis:

Pas de niveau requis dans cette master-classe, tout le monde pourra comprendre à son rythme.

Contenu:

Le cours comporte des explications sur la façon d’appréhender ce style de positions et des exemples de parties.

Un fichier de parties et d’exercices est fourni en téléchargement.

 

A propos de l’auteur

Manuel Apicella est grand-maître international depuis 1995. Champion de France en 1992. Professeur d’échecs depuis 1988. Capitaine et entraîneur de l’équipe de France féminine championne d’Europe en 2001.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La défense est-indienne (partie 3): la variante 7…Ca6”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut