La stratégie de « Mon Système »

9,00 

L’attaque de la base de la chaîne de pions: un principe fondamental chez Nimzowitsch.

Aaron Nimzowitsch fut le premier à scinder la stratégie du jeu en plusieurs thèmes.

Trente ans avant « l’art de jouer les pions » de Hans Kmoch, il nous explique comment aborder et traiter tous les types de positions avec des concepts simples.

Bien que l’ouvrage date un peu (il est sorti en 1925), la plupart des idées abordées sont toujours d’actualité et sont intéressantes à revisiter.

Pour lui voici les éléments de la stratégie échiquéenne:

1) le centre

2) la colonne ouverte (semi-ouverte)

3) le jeu sur les septièmes et huitièmes rangées

4) le pion passé (finales)

5) le clouage

6) l’échec à la découverte

7) l’échange

8) la chaîne de pions

Nous allons redécouvrir l’avantage de l’avant-poste, le blocage du pion passé, l’arrivée de la tour sur la septième rangée, le « tremplin » (passage en équerre pour Kmoch)…etc

Les principales idées de « Mon système » (illustrées par l’auteur de multiples exemples) s’articulent ainsi :

Nécessité de contrôler le centre. Cette idée doit cependant être mise en pratique avec discernement : contrôler le centre ne signifie pas nécessairement y amasser du matériel…

Gêner les mouvements de l’adversaire par un blocage : une attaque ne réussit en effet qu’avec un avantage de mobilité. En fermant (par des menaces) les lignes de communication entre les pièces adverses, on crée des affaiblissements structurels décisifs et même, à un stade ultime, on impose à l’adversaire des coups forcés (généralement mauvais) : c’est le zugzwang.

Manœuvres prophylactiques : il s’agit, après avoir détecté la (ou les) case(s) importante(s) (celles les plus contrôlées par les deux camps), d’accroître soi-même le contrôle de ces positions et d’y surpasser l’adversaire (manœuvre que Nimzowitch appelle « surprotection »).

Rôle du pion dame isolé et des pions liés : Nimzowitch réfute la prétendue menace que présente le pion dame isolé, dont Tarrasch avait fait l’une de ses armes favorites. Il développe par contre la théorie des pions liés, qui sont une arme à maîtriser absolument.

Le louvoiement : ce stratagème consiste à repérer deux faiblesses ennemies et à les attaquer alternativement. Comme il est impossible d’attaquer et de défendre à la fois (a fortiori sur deux points différents), ce louvoiement va susciter chez l’adversaire des affaiblissements structurels qu’il conviendra de reconnaître et d’exploiter par la suite.

Le « développement élastique » dans l’ouverture, c’est-à-dire conserver le plus longtemps possible la faculté de transposer d’un type de (contrôle du) centre à un autre.

 

Niveau requis:

Pas de niveau requis dans cette master-classe, tout le monde pourra comprendre à son rythme.

Contenu:

Le cours comporte des explications sur la façon d’appréhender ce style de positions et des exemples de parties.

Un fichier de parties et d’exercices est fourni en téléchargement.

 

A propos de l’auteur

Manuel Apicella est grand-maître international depuis 1995. Champion de France en 1992. Professeur d’échecs depuis 1988. Capitaine et entraîneur de l’équipe de France féminine championne d’Europe en 2001.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La stratégie de « Mon Système »”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page